L’alliance stratégique de l’Iran et la Syrie


Lors de la conférence de presse conjointe au Caire du 30 décembre 2007 avec le président égyptien Hosni Moubarak, Nicolas Sarkozy a indiqué que la France n’entrera plus en contact avec la Syrie “tant que nous n’aurons pas des preuves de la volonté de laisser le Liban désigner un président de consensus”.

Samir Geagea, président de la branche exécutive des forces libanaises, déclarait le 15 juillet 2006 au journal libanais Al-Mustaqbal: “Les événements actuels au Liban dépassent de loin la question des prisonniers (libanais détenus en Israël) et les autres problèmes marginaux (…) Ils entrent dans le cadre du conflit régional qui oppose l’axe occidental américain d’un côté à l’axe irano-syrien de l’autre.”

Dans ce contexte, un récent rapport du Middle East Media Research Institute (MEMRI) évoque les volets militaire et économique de l’alliance stratégique de la Syrie et l’Iran sur la base de déclarations de hauts responsables des deux pays, de protocoles, de communiqués et d’articles publiés dans les médias arabes et iraniens.

Consulter le rapport.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s